Les dictées musicales (ou quand le party pogne solide dans ta classe!)


Texte rédigé par notre blogueuse invitéeIsa Belle, enseignante en immersion française au primaire.

Qu'est-ce qu'une dictée musicale? Ici, je vais te donner les consignes pour organiser cette activité délirante dans ta propre classe, des conseils et des anecdotes drôles qui sont arrivées avec mes cocos. Même si j’enseigne en classe d’immersion de fin du primaire, les élèves plus jeunes, francophones ou même du secondaire vont adorer ce type de dictée.


Dans mon coin de pays, les dictées ne doivent pas servir d’évaluation de l’écrit et comptent pour un pourcentage minime dans la note d’écriture au bulletin. Mais, j’en fais pareil dans mes classes d’immersion française de 5e et 6e années du primaire, parce que je trouve que c’est un bon moyen pour mes cocos d’apprendre le vocabulaire de base.

Pourtant, une dictée, c’est souvent « plate », hein? Pour les élèves, qui stressent parce qu’ils sont en « évaluation », et pour toi, qui doit se taper la lecture de la foutue dictée (et ensuite la corriger!). Une collègue m’a donné l’idée de faire des dictées musicales dans ma classe. Et j’avoue que c’est vite devenu une de mes activités préférées!

Première étape: Choisir une chanson

Il y a plusieurs critères pour le choix de la chanson, mais le plus important est : choisir une chanson que TOI tu aimes! Premièrement, parce que tu vas l’entendre à répétition le jour de l’évaluation, et deuxièmement, parce que le but est que ce soit amusant pour toi aussi, tu sais. Tes élèves vont le sentir, et être encore plus engagés. Ensuite, tu peux choisir une chanson qui va avec le thème que tu vois en classe, ou bien le moment de l’année. Mes préférées? J’aime ta grand-mère par Les trois accords à la Saint-Valentin, Chêne et roseau des Cowboys fringants lorsqu’on parle d’intimidation et de différence et À la plage par Trois gars su’l sofa juste avant les vacances d’été. Ça peut aussi être juste une chanson que tes élèves vont aimer. Comme par exemple Papaoutai de Stromae! (Toujours un succès dans ma classe!) Tu peux choisir aussi des chansons « quétaines » comme L’incendie à Rio de Sasha Distel, question de sortir ton côté « matante »! (Et de réaliser qu’il y a plein d’autres « matantes » et « mononcles » dans ta classe, qui s’amusent autant que toi à délirer sur cette chanson!)

Deuxième étape: Préparer la feuille d’études et la dictée

Tu peux trouver les paroles sur le net, mais je te conseille fortement de bien les lire, tout en écoutant la chanson. Il y a toujours des fautes d’orthographe ou de syntaxe! Ensuite, tu choisis les mots qui sont pertinents pour tes élèves, tu les enlèves de la chanson en laissant un espace pour que les cocos les écrivent lors de la dictée. Et tu les mets sur leur feuille d’études. Je te conseille d’y trouver de 20 à 30 mots, et de faire attention qu’il y ait 20, 25 ou 30 espaces dans ta dictée à trous. (Certains mots vont se répéter dans la chanson…) Ça te facilitera grandement la correction! C’est beaucoup plus facile de mettre une note sur 20 ou 25 en pourcentage, qu’une note sur 27. (J’ai souvent fait cette erreur au début! Vive la calculatrice!)

Troisième étape: Remise de la feuille d’études

Tu peux dire aux élèves quelle est la chanson choisie lors de la remise de la feuille d’études… ou pas! C’est ton choix! Ça va beaucoup avec le niveau de français de tes apprenants. Moi, je garde toujours la surprise! Ça ajoute au mystère et à l’excitation du jour de la dictée. Tu auras peut-être des petits vite, qui devineront juste en regardant les mots de la feuille d’études. Pas très grave! Ils seront tellement fiers et tu n’auras qu’à leur demander de garder le secret. Les miens l’ont toujours fait! Si, par contre, tes élèves sont plus jeunes, ou moins forts en français, tu peux aussi leur dire la chanson d’avance. Ils pourront étudier les mots en contexte et ça les rassurera beaucoup.

Quatrième étape: Jour du «party» (Euh… de la dictée!)

Passe la feuille de dictée à trous. Écoutez la chanson une première fois, sans rien écrire, juste pour apprivoiser le rythme. (La première fois, et selon le type de chanson que tu choisis, ils vont peut-être te regarder avec de gros yeux et te dire que « ça va bien trop vite! ». Rassure-les et dis-leur que vous allez écouter la chanson plusieurs fois et que tu vas aussi leur lire les paroles.)

Faites une deuxième écoute. Les élèves commencent à écrire. Ne panique pas: ils n’auront pas le temps d’écrire grand chose! C’est normal! Après cette deuxième écoute, lis le refrain de la chanson doucement, et comme celui-ci se répète souvent une ou deux fois, dis-leur de recopier les mots dans les autres parties identiques. Normalement, déjà, ils ont la moitié des mots d’écrits et il leur reste seulement deux couplets à remplir environ.

Fais une troisième et une quatrième écoute. C’est souvent là que le « party » lève, comme on dit! Tu chantes (Tu n’es pas obligé! Mais c’est drôle!), pour faciliter la tâche à tes cocos qui ont de la difficulté avec la prononciation de certains mots par le chanteur ou la chanteuse, tu danses, tu chantes la pomme personnellement à certains élèves, à genoux à côté de leur pupitre… Ne te prends pas trop au sérieux! Plusieurs relaxent, se mettent à chanter et danser avec toi, assis sur leur chaise. Vous avez du plaisir et tout le monde sourit! Pendant une évaluation, tu imagines?  (Si tu es vraiment dedans, danse même debout sur une chaise! Pourquoi pas?) Lis ensuite les parties de la chanson que tu n’avais pas lues encore et écoutez l’oeuvre musicale une dernière fois. Les élèves chantent et dansent, et certains ont de la difficulté à rester assis sur leur chaise cette fois! (C’est une évaluation quand même! On va se garder une petite gêne!) Lors de cette dernière écoute, passe dans la classe pour aider les élèves à qui il manquerait encore un mot ou deux.

Cinquième étape: Correction et vidéoclip de la chanson

Tu peux ramasser les cahiers et corriger tout ça toi-même ou bien corriger la dictée en grand groupe. Ce n’est pas très long, puisqu’il n’y a pas beaucoup de mots à corriger! (20 à 30, tu te rappelles?) Quand la dictée est terminé, regarde le vidéoclip. Tes cocos vont adorer ça! Mais, fais un visionnement seul AVANT! Des fois, certaines images sont moins appropriées pour les élèves…

Le verdict?

Ce que je trouve génial avec ces dictées, c’est qu’en plus de ne pas être conventionnelles, cela fait découvrir la culture francophone à mes apprenants anglophones. Beaucoup vont acheter la chanson sur le net le soir même. J’ai même eu des élèves devenir fans de certains artistes et aller les voir en spectacle. À chaque fois, ça me fait chaud au coeur! Les chansons des dictées restent dans notre répertoire de classe; ils me demandent de les faire jouer pendant les temps libres toute l’année durant.

Les dictées musicales m’ont aussi permis de créer un lien différent avec mes élèves. Ils me voient délirer un peu; ça allège souvent l’atmosphère! (Et j’avoue faire souvent exprès de chanter, en plein milieu d’une leçon, un bout d’une chanson qui est devenue un ver d’oreille avec le temps! C’est drôle de torturer ces petites bêtes-là des fois!) Ça a créé aussi plusieurs moments cocasses. Comme leur visage, dégoûté et surpris à la fois, lors de la troisième écoute de J’aime ta grand-mère, quand ils finissent par bien comprendre la phrase « Je ferais à ton père plein de demi-frères ». Ou, une élève hyper motivée à aider qui crie dans la classe: « Allons voir sur Google! » quand un camarade demande ce qu’est un monokini dans la chanson Tout nu sur la plage! du même groupe (Ne t’inquiète pas! Nous ne sommes pas allés voir! Et elle a trouvé cela très drôle lorsque j’ai expliqué ce qu’est un fameux monokini!)

Alors, n’aies pas peur de délirer un peu avec tes élèves! Essaie la dictée musicale!

Et comme le dirait si bien Claude Barzotti: « Mais où est la musique? » (Avoue que je viens de te la mettre dans la tête pour la journée! Hein?)

Super-héros et maman, Isa Belle garde son identité secrète en enseignant en immersion française au primaire sur la rive-nord de Montréal depuis 15 ans. Elle a plusieurs super-pouvoirs, comme : rire facilement d’elle-même et être capable de répondre humoristiquement à n’importe quel commentaire de pré-ado de 11 ans. Elle a aussi obtenu le record Guinness de l’enseignante étant capable de faire entrer le plus de matériel d’art dans une armoire pouvant se refermer.  Sympathique et sarcastique, elle en fait voir de toutes les couleurs à ses élèves. Et ils en redemandent! Retrouvez Isa Belle sur sa page Facebook, Isa Belle - Blogueuse, etc., où elle affiche les textes qu'elle publie sur divers blogues.

Aucun commentaire