7 outils pour simplifier l'enseignement à distance

7 outils pour simplifier l'enseignement à distance. Google, Flipgrid, Screencastify. Le fabuleux destin d'une enseignante. Covid-19, pandémie, école à la maison, coronavirus.

J'ai quitté mes élèves le 13 mars 2020 ne sachant pas quand j'allais les revoir. Trois semaines plus tard, je commençais à enseigner à distance. On s'entend que cette situation est nouvelle pour tout le monde. Nous devons adapter notre façon de faire au quotidien. J'admire et je remercie ceux qui travaillent dans les services essentiels et qui aident notre société à continuer de fonctionner. Je vous partage ici ma réalité comme enseignante à distance en Ontario (Canada), mais surtout les outils que j'utilise pour accomplir ma tâche.


Dans ma province canadienne (l'Ontario), les cours ont repris le 6 avril, à distance. Je présente du nouveau contenu à toutes les semaines à mes 70 élèves de 7e année (12 ans). J'enseigne le français dans une école de langue française, et les devoirs que je leur assigne représentent environ trois heures et demi de travail pour eux.

Je nage dans cette réalité toute nouvelle. Malgré mes 12 ans d'expérience, je me sens souvent comme une nouvelle enseignante. Il est difficile de rejoindre les élèves, de les motiver, à distance. Concilier famille et travail est un énorme défi, surtout avec des jeunes enfants (3 ½ ans et 5 ½ ans) à la maison.

Dans tout cela, certains outils me sont très utiles. Je prends donc le temps aujourd'hui pour vous les partager. Je ne suis aucunement experte dans le domaine de l'enseignement à distance. J'espère tout de même que certains petits trucs viendront alléger votre charge de travail ou vous permettre de rejoindre vos élèves plus facilement.

#1 Screencastify
ou L'application qui me permet de filmer mes leçons

Je filme mes leçons à l'aide de Screencastify. Cette application pour Google Chrome filme mon écran (où j'affiche une présentation ou un document) pendant que j'explique la matière. Je l'utilise aussi pour créer des tutoriels afin d'aider mes élèves à utiliser les outils technologiques qu'ils connaissent moins.

#2 FlipGrid
ou La façon de faire parler mes élèves

Mes élèves me partagent leurs connaissances ou font des présentations orales avec FlipGrid, un site web avec une application mobile. Ils se filment à l'aide d'un ordinateur, d'une tablette ou d'un téléphone cellulaire. Les vidéos peuvent être visibles par tous les élèves de la classe ou seulement par l'enseignant. On peut aussi faire de la rétroaction écrite ou vidéo sous chaque vidéo des élèves. J'aime beaucoup cet outil.

#3 Google Classroom
ou Ma salle de classe virtuelle

Tous mes élèves ont un compte scolaire avec Google, donc nous avons accès à une panoplie d'outils.  Google Classroom agit de cartable virtuel pour mes élèves depuis le début de l'année. C'est alors le point de départ pour mon enseignement depuis que je ne suis plus en classe. J'y affiche la liste des travaux de la semaine, mes vidéos d'explications, mes leçons, les feuilles de routes. Tous les travaux sont assignés et recueillis sur Google Classroom.

#4 Documents Google
ou La feuille de papier interactive

J'utilise les documents (Google Docs) pour la majorité des travaux. Les consignes comprennent souvent des liens vers des explications supplémentaires (p. ex. une explication sur Alloprof), d'autres documents (p. ex. un modèle de texte), ou une vidéo (p. ex. qui explique le sujet ou qui alimentera la discussion). Dans Google Classroom, on peut créer une copie d'un document par élève dans laquelle il pourra écrire directement, lorsqu'on assigne un devoir. Cette fonction est fantastique.

#5 Formulaire Google 
ou L'outil de rétroaction par excellence

Vous voulez voir si vos élèves ont compris un concept? Le formulaire Google (Google Forms) est l'outil parfait, surtout depuis qu'il peut se corriger par lui-même. En enseignant à distance, il est plus difficile de constater si un élève a compris. Ce qu'on peut apercevoir dans les yeux d'un élève, ou dans sa posture, on ne le voit pas à travers un écran. Souvent, cela me prend une semaine avant de le réaliser. En assignant un court formulaire de façon régulière, je peux voir où se situent mes élèves.

#6 Présentation Google
ou Mon tableau interactif

Plusieurs de mes unités sont montées sous forme de présentations (Google Slides), avec des liens vers d'autres document, un peu comme je l'ai décrit avec les documents Google. Je place mes leçons ou mes informations en ordre chronologique pour ensuite filmer mes explications avec Screencastify en passant à travers les diapositives. J'affiche la présentation Google sur Classroom pour que les élèves y aient accès.

#7 Google Meet
ou Le téléphone de classe

J'organise une à deux rencontres vidéo par semaine avec Google Meet pour répondre aux questions des élèves et donner des explications supplémentaires par semaine. Ce n'est pas évident et ma connexion Internet n'est pas la meilleure. On parvient à se parler, à se poser des questions et à garder contact. J'ai même administré des évaluations qui avaient été manquées en raison d'absence avant le congé en vidéoconférence. J'ai fait une courte leçon avec l'application Jamboard, qui me permettait d'écrire sur un tableau blanc en direct. Par contre, je dois dire que c'est probablement la partie de mon travail que je trouve la plus difficile présentement. Gérer le comportement des élèves à distance n'est pas toujours simple, certains ne se présentent peu ou pas et trouver un temps calme pour faire la rencontre (sans enfants autour) demande énormément de gestion familiale.

Bref...

Plus le temps passe, plus les élèves oublient leurs bonnes habitudes de travail.
Plus le temps passe, plus j'oublie le son de leur voix ou les expressions sur leurs visages.
Plus le temps passe, moins les élèves (et les enseignants) sont motivés.

Mais malgré tout, je crois que cette situation est mieux que rien. Je n'aurais pas voulu que l'année scolaire soit annulée, que les apprentissages faits depuis le début de la deuxième étape soit oubliés et que mes élèves passent trois, six, voir dix mois sans école. Dans une milieu francophone minoritaire, lorsqu'il n'y a plus d'école, plusieurs de nos élèves ne vivent plus en français.

Sandra Herbst, leader en éducation au Canada, a dit ces mots qui m'ont inspirés lors d'une conférence il y a quelques semaines : « Nous sommes à la recherche de solutions imparfaites. » Donc, dans ce revirement de notre système scolaire, j'accepte d'être imparfaite.

Et vous, quels outils ou ressources vous aident à enseigner durant ce temps de confinement?


1 commentaire

  1. Bonjour!
    Comment peut-on organiser une gestion de classe en ligne? Comment peut-on garder la motivation des étudiants dans leurs apprentissages?

    RépondreSupprimer